L'électrostimulation neuro-musculaire dans le traitement des troubles vésico-sphinctériens et ano-rectaux :

• Une thérapie de première ligne
• Non-médicamenteuse
• Sans effet secondaire
• Non invasive
• Facile à mettre en place
• Auto-administrée par le patient à son domicile

Aujourd’hui, la neuromodulation périphérique est devenue une alternative de première ligne dans le traitement des troubles vésico-sphinctériens mais aussi ano-rectaux.
Différentes modalités de stimulation ont été proposées, faisant appel à des types de courant, des modes d’administration, des sites d’implantation et des modalités temporelles d’administration variés [Bourcier 2005, Tanagho 1988, Van Kerrebroeck 1998]. La faisabilité de ces techniques étant souvent limitée par des difficultés d’accès au site de stimulation (nerf dorsal de la verge, clitoris, région périnéale...) ou à celui du matériel de stimulation (stimulation magnétique), la recherche thérapeutique s’est orientée vers des modalités alternatives de stimulation des afférents ou efférents périnéaux d’un abord plus facile en pratique quotidienne.
Dans les années 80, Stoller, inspiré par les travaux de Nakamura et de Mc Guire [1983], décrira la première utilisation de la stimulation tibiale postérieure pour le traitement des troubles urinaires : la méthode SANS (Stoller Afferent Nerve Stimulation). De nombreux travaux ont depuis confirmé l’efficacité de cette technique, en particulier dans le traitement de l’instabilité vésicale d’origine neurologique (travaux d’Amarenco en 2003, de Sèze en 2010) ou idiopathique.

En 2003, Shafik a été le premier à évaluer cette technique dans le traitement de l’incontinence anale par voie percutanée, suivi par Queralto en 2009 dont l’étude suggère que la stimulation transcutanée du nerf tibial postérieur, moins invasive que la voie percutanée, est probablement aussi efficace pour lutter contre l’incontinence anale (d’origine idiopathique ou lésion sphinctérienne) que la neuromodulation des racines sacrées. D’autres travaux sont depuis venus confirmer l’efficacité de la neurostimulation tibiale dans les troubles ano-rectaux de type incontinence fécale [Mentes 2007, Thomas 2013, Stundiene 2014] ou constipation [Zhang 2014].

TTNS-PTNS-NMS principle

La neurostimulation tibiale postérieure par voie transcutanée (Transcutaneous Tibial Nerve Stimulation ou TTNS), inspirée de la méthode de Stoller, utilise deux électrodes autocollantes positionnées sur le trajet du nerf tibial postérieur, une électrode en position rétro-malléolaire et l’autre électrode 10 cm plus haut, toutes deux reliées à un stimulateur externe, l'UROstim2.

Urostim2 permet le traitement de l’hyperactivité vésicale avec ou sans incontinence, de l’incontinence d’effort et de l’incontinence mixte par électrodes cutanées périnéales (placées directement sur le périnée ou l’activant à distance) ou par sonde périnéale.

Les indications :
• Hyperactivité vésicale neurologique ou idiopathique de l’enfant, de l’adulte et de la personne âgée
• Dysurie non obstructive
• Troubles ano-rectaux (incontinence fécale, constipation...)
• Douleurs pelvi-périnéales chroniques (et notamment les syndromes douloureux pelviens chroniques sans cause organique identifiée)

Un traitement de première ligne de l’incontinence urinaire et fécale :

La neurostimulation tibiale postérieure peut être prescrite comme traitement de première ligne de l’incontinence au même titre que les anticholinergiques oraux, les mesures hygiéno-diététiques ou la rééducation périnéo-sphinctérienne. Que ce soit après l’échec des autres mesures de première ligne, ou très tôt dans la prise charge de certaines populations, (gériatrie, pédiatrie…) où les traitements médicamenteux peuvent être contre-indiqués, le recours à la neurostimulation transcutanée est un outil particulièrement intéressant et original.
La neuromodulation périphérique non invasive UROstim2 est toujours une thérapie à considérer, dans la chronologie des traitements, avant de passer à des traitements plus invasifs comme l’injection de toxine botulique ou l’implantation d’un neuromodulateur direct des racines sacrées. Certaines études suggèrent, par ailleurs, qu’une réponse positive à la neurostimulation tibiale postérieure par voie transcutanée pourrait constituer un facteur prédictif favorable pour le passage à la neuromodulation des racines sacrées.

Garantie environnementale - engagement réparabilité 10 ans

Dans un contexte qui entend réduire l’impact écologique généré par les déchets électroniques, Schwa-Medico s’engage pour que ses neurostimulateurs soient réparables pendant 10 ans. Cette démarche permet de prolonger la durée de vie des stimulateurs Schwa-Medico et de lutter efficacement contre le gaspillage.

Traitement incontinence

Traitement incontinence

L'hyperactivité vésicale, l'incontinence, les troubles vésico-sphinctériens ou ano-rectaux peuvent se traiter par neuromodulation (stimulation électrique des nerfs via des électrodes autocollantes), par électrostimulation musculaire (via une sonde vaginale ou anale) ou via du biofeedback. Retrouvez-ici notre gamme de produits. Nous vous conseill...
L'hyperactivité vésicale, l'incontinence, les troubles vésico-sphinctériens ou ano-rectaux peuvent se traiter par neuromodulation (stimulation électrique des nerfs via des électrodes autocollantes), par électrostimulation musculaire (via une sonde vaginale ou anale) ou via du biofeedback. Retrouvez-ici notre gamme de produits. Nous vous conseillons l'appareil UROSTIM2 dont les résultats sont très intéressants dans le traitement de l'hyperactivité vésicale d'origine neurologique et idiopathique, aussi bien chez l'adulte, chez l'enfant et chez la personne âgée.
Détails
Résultats 1 - 1 sur 1.
  • 304,90 €
    • Garantie 2 ans
    • Livraison gratuite
    • Batterie rechargeable 220 V
    • 2 Voies
    • Marquage CE médical
    Référence : 101454 Disponibilité : En stock Expédié aujourd’hui avant 16 heures

    En tant que Fabricant de cet appareil, nous vous accompagnons dans vos démarches de remboursement et vous fournissons tous les documents nécessaires à la prise en charge de votre appareil par votre Caisse Maladie ! Dispositif médical pour autotraitement à domicile de l'incontinence.

    304,90 €
Résultats 1 - 1 sur 1.